Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 21:16

 

 

Un mois et un jour depuis mon dernier article, déjà !

Je ne suis pas une blogueuse comme il faut, hein?

 

Le temps a du bon, quand il ne dévore pas tout de ses dents transparentes, quand on l'accompagne, quand on l'apprivoise, quand on l'accepte.

Alors, des choses se passent.

Du côté du potager et du côté des Eveilleurs !


Nous avons mangé les premières courgettes, les radis rougissent, les salades sont exubérantes. Et —victoire ! — les concombres poilus débarquent, pour la première fois ! Pas facile, les concombres…


Quant aux tomates… Ah, les tomates, les merveilleuses minuscules tomates qui pointent leurs nez ronds. Potelées, allongées, pointues, d'ici et d'ailleurs, tout doucement elles prennent forme. Elles seront cerise, jaunes, noires, vertes, du Pérou… Il y a un tout petit plant, le plus petit de tous, cassé, raccommodé et qui donne la plus grosse tomate ! Une seule mais magnifique. Peut-être parce que ma fille lui murmure tous les jours "tu es la plus belle, je suis fière de toi". Ça  fait réfléchir: l'importance de la confiance réitérée  sur la croissance…

 

Je voulais mettre des photos mais j'ai oublié comment faire… Je sais, je ne suis pas une blogueuse comme il faut… Je réessayerai…

 

Ainsi, tous les jours, le café à la main, en chemin vers la cabane, je fais un stop, je visite le potager, j'examine les tomates une par une, je compte les fleurs des courgettes, je me mets en bouche pour le travail…

Et puis, hop, j'entre dans le bureau, j'allume l'ordi et j'ouvre Les Eveilleurs 3.

 

Le travail continue à évoluer harmonieusement. Les deux cents premières pages sont bien ancrées et je commence à pouvoir m'envoler. Les personnages reviennent et se rencontrent ou se croisent alors que… Ramsk ! s'ils s'étaient rencontrés… De toute façon, ils ne font pas toujours ce que j'avais prévu, ils portent leur histoire, ils savent. C'est incroyable comme ils savent :-) J'avance, j'avance…

 

Et je voulais vous dire merci de continuer à poster vos messages sur ce blog. C'est, pour moi, un soutien précieux, comme…  de l'essence dans le véhicule, de l'eau sur les plants, du soleil… DU SOLEIL !

 

Je vous embrasse

P.A.

 


Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 23:27

 

Salutations !

 

Le Temps Vert est là !!!!

Si, si…

J'en veux pour preuve les premiers plants de tomate plantés dans le potager aujourd'hui !

Ça n'a l'air de rien mais ça change tout, le Temps Vert et les tomates…

Ça change la vie, la lumière, la longueur du jour, l'humeur des chats et des enfants.

Ça change l'écriture !

 

Premiers plants de tomates en terre aujourd'hui et les cent premières pages du tome 3 en pile sur le bureau.

Écrites et quasi définitives.

La suite prend forme, les pièces du puzzle s'agencent. J'aime ce qui se dessine.

 

Le travail de ce volume se déroule harmonieusement, sans heurts. Je retrouve un bonheur d'écrire particulier. Différent du premier, différent du second… Le temps s'y déploie autrement. Les personnages, libérés du poids du deuil (même si…) vont vers leur destin. Il y a quelque chose de l'ordre de la liberté, je crois. Ma liberté d'écrire. La liberté des personnages d'exister.

 

Une histoire, c'est comme un plan de tomate.

On plante une petite tige. On ne sait pas ce qui va se passer.

 

Aux prémisses du Temps Vert, quand il commence à pointer le bout de sa feuille, on a travaillé la terre, bêchée, retournée. On l'a nourrie au fumier de cheval (fameux!), on l'a laissée reposer. Faut pas stresser la terre. Faut pas stresser l'histoire.

 

Et puis, un jour, parce que quelque chose dans la qualité de l'air, dans le rire des enfants, dans la folie des chats, un jour parce qu'on peut s'exclamer sans aucun doute "comme il fait beau !", ce jour là, on fait un trou, on met le compost, puis le terreau et on plante le premier pied de tomate. Une petite tige verte avec trois feuilles, si fragile. On arrose.

Et après on attend…

 

On ne sait pas ce qui va se passer. Tous les jours, on arrose, on examine, on enlève les mauvaises herbes, les gourmands (dans un texte aussi, il y a des mauvaises herbes et des gourmands). On  regarde le plant pousser mais on n’est pas sûr. Poussera t-il droit? Sera t-il attaqué par des bestioles? Et s’il gèle ? On continue à arroser. A regarder. A attendre…

 

A sentir aussi. Cette petite tige minuscule, ces trois feuilles SENTENT incroyablement la tomate. Presque davantage que la tomate elle-même…

 

Et puis, un jour, plim ! Une petite forme ronde et verte, puis une autre et une autre. Et toutes en même temps. Mais là encore, c'est pas gagné. Ça dépend du soleil, de la pluie, du ballon du gamin du voisin…

 

Et puis, un autre jour, alors que règne déjà le Temps Jaune, la tomate est mûre. Rouge, gonflée de soleil, de pluie, de regards, d'attente et de soins. Il ne reste plus qu'à la manger. Mais là, c'est une autre histoire…

 

Vous avouerais-je que, moi, ce que je préfère, c'est ce temps frémissant qui commence au premier coup de bêche, ce temps du parcours, du travail en cours? Et aussi sortir dans le jardin, quand le soir est là, pour aller choisir les tomates de la salade et les tiges de ciboulette, les feuilles de coriandre qui l'accompagneront.

 

C'est ce que je suis en train de faire pour vous. La tomate, la ciboulette, la coriandre. En les plantant, les arrosant, les regardant, les choisissant, feuille par feuille, fruit par fruit, mot par mot, image après image, phrase par phrase. En gardant un œil sur le soleil, la pluie, la gelée qui menace.

Avec le respect du temps.

Pour que bientôt, la tomate gorgée de tout ça, soit dans VOTRE assiette  !

 

Le Vrai Lecteur est aventurier qui se lance dans l’histoire avec générosité et désir.

Un pirate qui la pille.

UN CANNIBALE QUI L’AVALE !

 

je vous embrasse

P.A.

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 19:12

 

 

Bonjour tout le monde !

 

Je me fais rare sur le blog, je sais.

Ne m'en veuillez pas, je suis sur les routes pour les salons et quand je suis chez moi, je travaille d'arrache-pied surs les Eveilleurs 3…

 

Cet article ne sera pas digne de ce nom, ce n'est qu'un mot minuscule parce que je me rends compte que je n'ai même pas cité ici les salons auxquels je participerai. 

 

Donc:

après avoir été à BRUXELLES (super rencontre dont je vous parlerai mieux après),

je serai au salon de LIMOGES les 2 et 3 avril

au salon de BALMA les 16-17 avril

et à SAINT-MALO, les 11, 12 et 13 juin…

 

Je vous écris mieux en rentrant de Limoges, promisjurécraché !

 

Portez-vous bien, le Temps Vert est là !!

P.A.



Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 08:52

C'est un billet d'humeur que j'ai envie d'écrire aujourd'hui.

Pas d'infos sur le travail, seulement l'envie d'écrire…

 

L'envie d'écrire !

C'est un sentiment qui m'accompagne depuis bien longtemps.

Aujourd'hui, alors qu'écrire est devenu mon quotidien, alors que je sais que la saga des Eveilleurs ne me lâchera pas tant qu'elle ne touchera pas à sa fin, tant que les personnages n'auront pas vécu tout ce qu'ils ont à vivre et que, ainsi, je suis embarquée dans un loooong processus de travail qui ne supporte que peu de pauses, l'envie d'écrire est autre.

Elle est bien là, cependant, sinon il serait très difficile, voire impossible, de m'atteler à mon bureau tous les matins pour y passer des heures, des semaines et des mois, à alligner des mots, déchiffrer des idées, traduire des sentiments pour inventer des personnages et un monde dans le seul objectif de vous y embarquer, vous, lecteurs… Je ne me pose pas la question, le matin, en traversant le jardin pour aller dans la cabane, de savoir si j'ai ou non envie. Je sais qu'en entrant dans mon repaire, entourée des photos, des livres et des objets choisis pour former le décor de mon travail, j'aurais plaisir à travailler.

 

Mais aujourd'hui, l'envie, le désir d'écrire s'est présenté différemment. Comme "avant", à l'adolescence…

C'est une bouffée, une impulsion, quelque chose d'impatient et de frissonnant, quelque chose qui ne s'apaise qu'en écrivant. Ce frisson annonce toujours une écriture "inspirée" qui pendant des années m'a menée à la poésie. Quand il faut être à la fois très très concentrée et absolument ouvert, attentif à la spéléologie interne des sentiments sans s'y perdre.

 

C'est peut-être la pluie qui provoque cela aujourd'hui.

La pluie donne envie de lire et d'écrire. Elle favorise la concentration.

Le café qui passe et commence à embaumer donne envie d'écrire.

Les voyages donnent envie d'écrire.

 

Comment vous dire? 

Ce n'est pas parce que j'avais des choses à dire que j'ai commencé à écrire à 10 ans. Mais parce que les mots "texte libre" prononcés par un instituteur malin m'en ont donné ENVIE. Et que cette envie m'apportait ce frisson de plaisir et de danger, d'aventure et de découverte. Ensuite, est venu un autre plaisir, moins frissonnant peut-être, plus sobre mais riche de découvertes: le plaisir de travailler sur le long terme, de construire, bâtir, agencer,

Voilà, peut-être était-ce seulement cela que j'avais envie de vous dire aujourd'hui.

Être attentif au frisson, au désir, au plaisir. Les conserver, ne pas les perdre pas quand ils surgit, les protéger car ils sont fugaces et parfois timorés. Mais ils peuvent vous emmener dans d'incroyables voyages…

 

Bonne fin de Temps Blanc !

P.A.

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 23:01

Bonjour tout le monde ! ! !

 

NEWS De retour après un voyage court mais formidable, je trouve vos messages qui me font chaud au cœur. Contente de vous retrouver…

Forte de cela, j'attaque de pied ferme le tome 3 ! Ça y est, je suis dedans.


Dans cette première phase, je reprends mes notes innombrables éparpillées dans les carnets et dans le magnéto (celui de la douche…), j'organise, je me remets dans le bain de Salicande. Je retrouve les personnages avec bonheur, je recommence à respirer avec eux, bientôt ils envahiront à nouveau mes rêves.

J'amorce donc ce troisième voyage des Eveilleurs pendant lequel, je l'espère, vous serez à mes côtés comme vous l'avez été tout le long du tome 2.

 

PARUTIONS  Bientôt, je devrais être en mesure de vous annoncer, en 2011, la parution d'autres textes, plus courts, différents, et qui me tiennent à cœur. A suivre...

 

RENCONTRES Je vais bouger un peu aussi et vous trouverez dans la rubrique "Rencontres et Salons" les dates et lieux des futures rencontres.


PRIX Sinon, "Salicande" a été indiqué pour le Prix du Salon de Balma et pour le Prix Chimère 2011. "Ailleurs" a été pré-indiqué pour le Grand Prix de l'Imaginaire. A suivre encore...

 

Voilà pour cette reprise !

Je commence à répondre dès demain à vos commentaires, juré craché et en attendant

 

VIVE L'ARRIVEE PROCHAINE DU TEMPS VERT !

 

Je vous embrasse

P.A.

 

 

 



 


Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 22:38

 

SALUT TOUT LE MONDE !!!

 

Encore un mois de Temps Blanc qui s'achève…

Le premier de cette nouvelle année !

 

J'espère qu'il fut doux pour vous…

Ou énergique…

Lyrique?

Mystique?

Fantastique??

 

Une chose est sûre, nous grignotons, jour après jour, des minutes de soleil ! Aussi sûr que la Terre tourne autour du Soleil, le Temps Vert reviendra !

 

Pour ma part, il y a eu de beaux moments: le salon de Montgiscard où j'ai fait la connaissance de Gwenola… Demain, une signature chez Gibert à Toulouse (à partir de 15h). Il y a eu également une longue et chouette interview à la radio (Toulouse FM) et un passage à la TLT, au "Comptoir de l'Info" dont je vous mets le lien ci-dessous.

 

Je vais m'éclipser jusqu'au 7 février, en voyage, sans internet ni ordi. Si si, je vous assure… Dès mon retour, j'attaque le tome 3 des Eveilleurs que j'ai bien sûr déjà commencé à mettre en place. Je vous tiendrai au courant… Et je reprendrai le cours de nos correspondances, promis juré… Pft ! Craché !

 

Prenez soin de vous…

Je vous embrasse et à très bientôt !

P.A.

 


Emission "Comptoir de l'Info", TLT, le 18 janvier 2011

http://newsite.tlt-vod.com/Mstr.php?lk=10326566662104&Vd=371&Rf=371&Pl=2

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 13:05

 

 

JE VOUS SOUHAITE


À TOUTES ET À TOUS


UNE NOUVELLE ANNÉE

 

 

TRES TRES


ÉVEILLÉE ! ! !

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 22:49

Bonjour tout le monde !

 

Un petit mot avant la pause des fêtes où vous serez sûrement plus occupés par les cadeaux et les bûches glacées (miam) que par les blogs d'écrivains ! Comme moi…

 

Je voulais vous REMERCIER chaleureusement pour tous vos messages sur le blog. Ils m'ont drôlement aidé à passer cette phase bizarre: lorsque le livre est paru et que l'on attend en se rongeant les ongles des doigts de pied !

C'est formidable de vous voir réagir aux personnages, à l'intrigue, au langage… Je me demande comment les écrivains des Temps d'Avant faisaient sans ce contact avec leurs lecteurs !


Merci aussi à toutes celles et ceux qui se sont déplacés (certains venant de pays aussi lointains et mystérieux que la Suisse !) et se déplaceront aux salons et librairies lors des signatures. C'est à la fois un moment privilégié où nous pouvons nous rencontrer de visu et échanger et un moment un peu frustrant car le contact est obligatoirement court et rapide. Néanmoins, ce sont des moments riches en émotions dont je fais des provisions pour les  journées de travail à venir !

 

En cette presque veille de solstice de Temps Blanc (anniversaire de Claris et Jad!), où le jour et la nuit seront d'égale longueur et où nous recommencerons à gagner des minutes de soleil au lieu d'en perdre (perdre des minutes de soleil, quelle idée !), je vous souhaite une fin d'année superfragilisticexpialidocious ! ! ! !

 

Je suis heureuse d'avoir passé cette année en votre compagnie et espère faire encore un bout de chemin avec vous…

 

Portez-vous bien !

P.A.



Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 19:35

 

 

BONJOUR TOUT LE MONDE !

 

De retour du Salon de Montreuil depuis hier, je n'ai pas encore eu le temps de commencer à répondre à vos messages. Mais je voulais absolument vous faire un coucou pour vous dire que tout s'est super bien passé, grâce à VOUS !


J'ai eu la formidable surprise en arrivant sur le stand de Hachette, samedi, pour la première journée de signature, de voir une trentaine de personnes qui m'attendaient. VOUS !

Heu, en fait, je n'ai pas compris tout de suite que c'était moi qu'on attendait. J'ai à peine eu le temps de réaliser que je plongeait sous la vague des signatures pour en émerger deux heures après, en apnée et absolument HEUREUSE.

 

Je ne peux pas citer tous les noms mais je veux vous dire combien c'est précieux de pouvoir mettre des visages sur vos prénoms. De vous voir sourire et de vous parler. Les Salons ne sont pas toujours des lieux privilégiés pour discuter vraiment. On ne peut pas prendre beaucoup de temps avec chacun. Mais ils permettent les rencontres, et même fugitives, elles sont de véritables cadeaux.

 

Alors merci merci, merci Lena,  Noémie,  Solenne,  Sofia,  Elodie,  Marine,  Alexis,  Magali, et Ipiu et Héol et et tous les autres !

 

Je vais dès demain commencer à répondre à vos commentaires, promis juré… Craché !

 

Je vous embrasse et vous souhaite une belle soirée enneigée au Nord et douce au Sud…

P.A.

 


 

 

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 18:29

 

Bonjour tout le monde,

 

Je vais m'éclipser du blog une dizaine de jours pour cause de salon de Montreuil.

C'est en quelque sorte le lancement de "Ailleurs", le premier salon où je le signerai.


J'y vais confiante grâce à vous.

Par chance, Olivia vient de me faire le magnifique cadeau de mon premier retour de lectrice !

J'en suis encore tourneboulée...

 

Pardon à ceux à qui je n'ai pas encore répondu, ces derniers jours ont été un peu chargés.

Mais je le ferai sans faute dès mon retour.

Vous savez que je tarde parfois mais ne manque jamais de vous répondre, n'est-ce pas?

 

J'espère que vous ne trouverez pas que j'exagère mais… puis-je vous demander de m'écrire quand même si vous le désirez? Je ne pourrais pas répondre de suite car je n'emmène pas Merlin  (c'est le nom de mon ordi, ils s'appellent tous Merlin. Celui-là doit être Merlin VII ou VIII…). Mais je reçois vos messages sur le téléphone et chaque "plim" est un vrai bonheur…

 

Je vous embrasse tous et vous dis à très bientôt !

Prenez-soin de vous surtout !!!

Pauline Alphen

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article