Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 21:57

 

 

Bonjour !

 

Pff, des plombes que je ne vous écris pas ici !

Vraiment, quelle piètre bloggueuse je fais...

Et vous ne voudrez certainement pas de l'excuse : je n'écris pas parce que j'écris.

Vous auriez raison.

N'empêche, c'est vrai.

Beaucoup beaucoup d'écriture...

Un tome IV des Eveilleurs au Temps Rouge.

Un tome V au Temps Vert.

"L'arbre à l'envers" fin 2013.

"L'Odalisque et l'Éléphant" en 2014.

En fait, j'ai écrit deux tomes des Eveilleurs en même temps.

Ou plutôt, cela devait être deux parties d'un même tome.

Mais le volume devenait énorme et ce n'était pas fini, je n'avais pas encore écrit tout ce que je voulais écrire.

Alors, nous avons réfléchi avec Cécile Terouanne, mon éditrice, et nous avons décidé de faire autrement.

Sinon le tome IV ne serait pas paru à l'automne et il vous aurait fallu attendre trop longtemps.

Ainsi, les deux parties sont devenues deux tomes.

Du coup, j'ai repris le texte pour le remanier et je me suis vraiment installée à Salicande où aura lieu de tome IV. Comme je pourrai me blottir au Nomadstère et m'y prélasser (même si on ne se "prélasse" pas au Nomadstère!) pour le tome V. 

Je suis heureuse que cela se fasse ainsi.

Cela m'a permis de développer des personnages qui ne l'auraient pas été, d'approfondir autrement, d'explorer des voies différentes.

Voilà, j'espère que vous me pardonnerez mon absence.

Et je vous embrasse parce que vous me manquez

Prenez soin de vous !!

P.A.

 

P.S. Une pensée spéciale pour celles et ceux qui passent bac et autres examens et concours.

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 23:25

 

LECTRICES, LECTEURS !!!!

 

Je suis toujours là ! ! !

Là, ici, enfin, pas loin...

Dans la cabane.

J'écris...

 

J'écris j'écris  j'écris j'écris j'écris j'écris j'écris j'écris j'écris j'écris j'écris j'écris j'écris j'écris j'écris  j'écris j'écris  j'écris j'écris j'écris j'écris j'écris j'écris j'écris j'écris  j'écris j'écris j'écris j'écris écris écris

j'hiberne et j'écris

 

Alors, à force, le tome 4 des EVEILLEURS est bien avancé.

Très bien avancé même!

La première partie qui a lieu dans le Nomadstère a déboulé au bout de mes doigts tellement vite, tellement bien, tellement frissonnant que j'ai cru un moment que j'allais rester là. Me poser là, pendant un tome tout entier, avec Claris, Tüs, Anelore, JeanCris, Styl et les autres. Et bien, que nenni !

Me voilà repartie à Salicande pour la deuxième partie, avec Ugh, Blaise, Maya, je ne vais pas vous les énumérer tous. Et toujours les lettres, les phrases, les chapitres qui coulent comme le sable dans un sablier...


Et puis... arrêt sur image.

Respiration.

Neige...


Depuis une semaine, tout se calme, il faut reprendre du recul, de la hauteur, de la vue d'ensemble. Réfléchir, retourner aux plans, aux schémas, à l'architecture, à l'architexture. Inspirer. Respirer. Laisser le temps souffler et aérer les mots, les phrases. Ne pas s'énerver. Croire.

Ça ne veut pas dire ne pas travailler et regarder la neige tomber ! Non, non. Même temps de travail, tout pareil. Davantage même parce que, dans ces phases là, où j'ai parfois l'impression que cela n'avance pas, l'inconscient galope galope. L'inconscient fait son travail. Il rame, il pédale, il tricote les rêves, il place, il déplace. Il sait, lui, qu'il faut le temps. Le temps qui n'existe pas.

Alors, bon, quand je me lève le matin, après avoir galopé toute la nuit, je suis un peu hagarde. Parce que l'inconscient avance masqué, les idées ne sont pas claires, pas définies, ce sont des bribes, des rêves, des escaliers qui montent, des nuages qui parlent, des océans qui engloutissent. L'inconscient, quoi.

Et quand je m'assieds devant l'ordi, avec ma tasse de café, j'invoque l'inconscient en toute conscience. Le travail et le rêve.

 

"Ecrire de la fiction c’est comme rêver alors qu’on est éveillé." (Siri Hustvedt )

 

Je vous dis BON TEMPS BLANC !

Pardonnez-moi d'être si peu présente sur le blog. Mais c'est peut-être parce que vous êtes avec moi, tous les jours, dans la cabane, mot après mot,chapitre après chapitre, tome après tome...

 

Je vous embrasse !

P.A.

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 21:56

 

C'est avec plaisir que je vous transmets ce message de deux Vraies Lectrices, Florence-Ipiu et Laetitia, qui accompagnent cette aventure depuis le début et dont  la présence fidèle est  l'un des cadeaux semés par ce récit.

 

 

Un forum pour Les Eveilleurs

 

 

Envie de partager votre lecture des Eveilleurs ? Poursuivez l'aventure à Salicande en nous rejoignant sur le forum ! Un lieu où les lecteurs peuvent discuter, échanger, rêver...

 

Quelques réponses aux questions que vous vous posez peut-être !

 

Pourquoi avoir créé le forum « Les Eveilleurs » ?

 

A l'origine du projet se trouve une très forte envie de partager autour des Eveilleurs, ces romans qui me passionnent et me tiennent particulièrement à cœur.

Il y avait déjà le blog qui permettait d'échanger avec l'auteur mais sur lequel il n'était pas évident de communiquer avec les autres lecteurs. Alors j'ai eu envie de créer un forum entièrement dédié aux livres de Pauline.

 

De quoi parle-t-on sur le forum ?

 

De tout ! Principalement des Eveilleurs mais aussi des autres livres que Pauline a publié et de son actualité (salons, dédicaces, interviews).

Surtout, nous échangeons entre Vrais Lecteurs : nos expériences de lecture, nos émotions, nos espoirs et nos déceptions, nos suppositions pour la suite ou même nos souvenirs de rencontre avec l'auteur.

 

Comment rejoindre la communauté ?

 

C'est très simple ! Il suffit de se connecter surhttp://eveilleurs.forumactif.fr

N'hésitez pas à nous rendre visite, pour vous inscrire ou simplement nous laisser un petit mot, pour nous aider à faire grandir ce projet et vivre une belle aventure.

Un seul maître-mot : le partage.

 

 

Enfin, sachez que de l'autre côté de l'Atlantique, au Brésil, Luisa s'occupe du fan-club des Eveilleurs et a, elle aussi, besoin de nouvelles personnes intéressées pour échanger. Alors si vous parlez portugais, anglais, ou que les traducteurs en ligne sont vos amis, elle sera très contente de vous accueillir !

Plus d'informations sur http://salicanda.tumblr.com/

 

 

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 23:08

 

Lectrices, Lecteurs, ô combien chers !

 

La dernière heure de 2012 est très exactement comme je la souhaitais, paisible (une fois n'est pas coutume !), libre pour le passage.

L'heure idéale pour faire quelque chose que je me gardais au chaud, au doux, pour un moment comme celui-ci.

 

A Montreuil, en décembre 2012, vous m'avez offert deux objets qui sont depuis près de moi quand j'écris, dans la cabane. Un magnifique carnet avec vos messages et un bocal contenant des dizaines de rouleaux, tout petits, tout enroulés avec de jolis fils dorés. Si petits, si enroulés, si mystérieux que je me suis longtemps demandée si je les ouvrirais, ou si je les garderais là, symboles du mystère, de l'inconnu, de l'à venir...

 

Et puis, non, le moment est venu de les déplier, ouvrir, révéler, un par un, l'un après l'autre, sans hâte... Et laisser le hasard  composer ce texte que je vous livre à mesure que j'ouvre les rouleaux:

 

un mot est une étoile

émotions

un éveil au cœur de l'arbre-escalier

un voyage entre les mondes sous les trois soleils

éveil remercié

ensemble

liberté

liens

amitié

écriture

merveilleux

évasion

voyage

inspiration

liberté

famille

chemin

un voyage fabuleux

partage

lumière

voyage

transmission

complicité

rencontres

enfance

 

 

 

Je trouve ce texte parfait qui commence par une étoile et finit avec l'enfance, qui répère le voyage et la liberté et parle de lumière, d'inspiration et de partage...

 

Que 2013 vous garde éveillés !

 

Je vous embrasse

P.A.

 

P.S. En vignette, un dessin de mon frère. Sa sœur à l'œuvre sous l'œil bienveilant d'un mage et des élémentaux...

 

 

IMG_4512.JPG

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 22:47

Chères Lectrices, chers Lecteurs  ! ! !

 

C'est bientôt le solstice d'hiver, de Temps Blanc !

Le jour le plus court, la nuit la plus longue.

Quand les portails sont ouverts sur une nouveau monde, celui du printemps, du temps vert, de la vie qui renaît.

Tous les ans, un monde finit pour qu'un autre commence.

Pas de quoi se planquer dans des bunkers avec des kilos de pâtes en criant à l'apocalypse !

 

C'est étrange comme la fin d'une année appuie toujours sur l'accélérateur, on fait des comptes, des plans, des bilans...

 

Je vous confie un petit rituel de fin d'année que l'on fait chez moi: on fait deux listes.

L'une avec les choses dont on veut se débarrasser, dont on ne veut plus, comme on fait le ménage dans le placard du cœur, le grenier de l'âme.

On écrit J' trois fois chaque item. A la main, bien sûr. Cette liste-là, on la déchire ou on la brûle, hop, fini, réglé !

L'autre liste est celle des choses que l'on désire, des nouvelles choses. Trois fois.

Celle-la, on la garde jusqu'à l'année suivante quand on la relit avant de la remplacer par une nouvelle.

C'est un exercice intéressant. On est obligé de réfléchir à ce que l'on désire vraiment, à ce que l'on ne veut plus. Et le fait de les écrire trois fois à la main est singulièrement fort.

 

J'avoue que cette fin de lunée, je n'ai qu'une envie, une envie pas très aventureuse, je dois dire. Une fois finies les agapes de Noël, je veux rester tranquille, très tranquille, sans bouger. Passer du temps lent avec les enfants, le temps du jeu, un bon feu dans la cheminée et du chococaf à portée de main. Ecrire mon livre pendant la journée et lire ou relire  un bon bouquin la nuit. Dormir dormir pendant que mes personnages me picorent la tête. Et tranquille, très tranquille, dire adieu à l'année qui s'en va et accueillir la prochaine avec une gratitiude anticipée pour toutes les bonnes choses qu'elle amènera…

 

Laissons les portes ouvertes en cette fin d'année pour qu'entre le meilleur !

Et surtout prenez soin de vous !

Nous partons ensemble pour 2013, une nouvelle année, un nouvau livre, même avec un peu de chance deux ou trois nouveaux livres :-), si si, et des rencontres, des projets, des surprises, des étonnements, des ravissements, des éblouissements, des partages, la vie quoi !!!!

 

P.A.



Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 21:49

 

 

  couv Ev 1 Vietnam

 

 

LES EVEILLEURS, tome 1, paraissent au Vietnam !

 

Je vous dois au moins 312 articles…

J'ai des raisons sinon des excuses: beaucoup de déplacements avec les salons de Temps Rouge.

Salon du Livre de Poche à Gradignan et Salon de Troyes.

Formidables d'enthousiasme, professionnalisme et chaleur humaine, tous les deux.

Des rencontres autour de "Gabriel et Gabriel" avec les petits de CE2, CM1, CM2, 6ème. Des moments de vrai bonheur: leurs yeux qui brillent, leurs "je me souviens" que je fais en mini-atelier d'écriture, la démonstration effective (et affective) de l'abraço...

Ça donne vraiment envie décrire pour eux.

 

Et puis, j'ai reçu de si belles visites inattendues de Vrais Lecteurs, Ipiu, Laeticia, Tom…

 

En attendant, j'écris pour vous.

Plongée dans Les Eveilleurs 4.

Avec Claris. Elle a déjà traversé, est entrée, a fait la connaissance de ses futurs camarades, du sinistre Observateur, de l'étonnant Chester, elle sera bientôt testée et et et… et zut, je ne peux pas trop en dire sinon ce n'est plus drôle !

 

Bref, je suis dedans, croyez-moi.

Et puisque j'y suis, je pense à vous tout le temps…

 

Prenez bien soin de vous en cet automne merveilleux de couleurs et de soleil (en tout cas, ici, dans le sud…)

 

Je vous embrasse

P.A.

 

P.S. J'ai reçu un texto: quelqu'un, une femme, a retrouvé mon carnet de notes violet, oublié dans le train Bordeaux/Toulouse. Je n'y croyais plus!

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 03:19

   Image-16.jpg

 

 

Bonjour tout le monde !

 

Demain, je rentre en France et j'attaque le volume 4 des Éveilleurs, ainsi que la révision de la traduction du volume 2 en brésilien.

Je vais donc plonger dans le travail et, probablement, décoller un peu de la réalité.

 

Avant ce double décollage, je voulais vous dire où je serai aux Temps Rouge et Blanc:


 

- SIGNATURE CHEZ GIBERT à TOULOUSE : 22 SEPTEMBRE

 

- SALON DU LIVRE DE POCHE DE GRADIGNAN: 6-7 OCTOBRE

 

- SALON DU LIVRE JEUNESSE DE TROYES : 20-21 OCTOBRE

 

- SALON DE BRIVE : 10-11 NOVEMBRE

 

- SIGNATURE LIBRAIRIE MOLLAT à BORDEAUX: 24 NOVEMBRE

 

- SALON DE LIVRE JEUNESSE DE MONTREUIL : 3-5 DECEMBRE

 

J'espère vous y voir ou revoir !

 

PRENEZ SOIN DE VOUS !

P.A.

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 01:09

 

 

IMG_3052.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Se tem uma coisa que me emociona é ver meus filhos com os filhos dos meus amigos. A sensação de que a amizade pode ser hereditária, passar no sangue, como um vírus bom. Alguma continuidade na impermanência de tudo. Apesar e além da distância, do tempo, dos oceanos, das línguas, das diferenças… /


Peux pas m'en empêcher: quand je vois mes enfants avec les enfants de mes amis, mon cœur bondit. L'ADN peut véhiculer l'amitié comme un bon virus. Un soupçon de continuité dans l'impertinence de tout. Malgré et au-delà de la distance, du temps, des océans, des langues, des différences…

 

P.A.

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 03:20

IMG 3289Serra da Capivara, Piaui, Nord-Est du Brésil. 

La plus grande concentration de peintures rupestres au monde, réparties sur 172 sites.

Et il reste tant à découvrir…

 

Aujourd'hui, une région semi-aride, hérissée de somptueux cactus, la Serra da Capivara était recouverte par une forêt tropicale, verte, dense, humide. Peuplée d'hommes, de femmes, d'enfants, de tatous gros comme des coccinelles (les voitures), de paresseux pesant des tonnes, de tigres dents-de-sabre, d'arbres immenses, de rivières poissonneuses, de fleurs perdues…

 

L'art rupestre m'a toujours fascinée. J'ai un souvenir ébloui de Lascaux qui m'a marquée profondément. La scène du passage de Claris dans "Ailleurs" est inspirée très littéralement de ce site privilégié. Je me souviens d'avoir éprouvé la même sensation que dans une cathédrale. Révérence, respect, admiration, effroi… Un endroit dont on sort différent.

Lascaux est une grotte, il y fait sombre et silencieux. Les peintures, protégées par l'obscurité, ne se révèlent qu'à la lumière des lampes.

 

Les parois de la Serra da Capivara sont des abris sous roches, pas des cavernes. Elles sont exposées au soleil, à la pluie, aux mocós (petts rongeurs), au chant multiples des oiseaux. Pas de passage par l'obscurité. Pas d'effroi. Les figures sont mobiles, elles semblent danser, sauter, s'amuser, jouer. Elles font l'amour, elles chassent. Elles sont petites, parfois minuscules, rouges, blanches, noires. Il se dégage des parois une sensation d'allégresse, de mouvement, de légèreté, d'espoir. Une effervescence joyeuse.

 

Elles se sont imprimées sous mes paupières.

Je les vois en fermant les yeux.

Je me sens différente.

 

S'il est vrai que tout est en mouvement constant, que tout est changeant, les petits personnages dansants de la Serra da Capivara montrent que le temps ne dévore pas tout de ses dents transparentes…

Non, pas tout.

 

Il faut garder la joie !

 

P.A.



Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 01:48

FLIP-BRESIL-2551.JPG

Ah, Lectrices, Lecteurs…

 

Et si…

Et si j'échangeais ma cabane d'écriture en bois contre cette petite maison blanche ?

Et si… et si je changeais ma voiture verte contre cette pirogue rouge?


A 15 mn en bateau de Paraty, où a eu lieu la FLIP (Fête Litteraire Internationae de Paraty), cette toute petite plage. Parfaite. Sinha pourrait passer cette porte…

Claris ne pourrait pas rêver mieux !

 

 

Plus qu'un salon, la FLIP est une vraie fête, avec des conférences et des débats mais surtout surtout une fête autour du livre, des livres, dans les rues, sur les places, des livres attachés aux arbres, aux parapluies…(Vous trouverez plus de photos dans le dossier FLIP.)

 

Le temps d'hiver était si beau, la fête si gaie, les yeux des enfants si brillants, les arbres si hauts et chevelus, les fleurs, les gens si cordiaux que… je l'avoue… j'ai davantage prêté l'oreille et les yeux à ce qui se passait dans les rues que dans les écouteurs qui traduisaient les propos des écrivains invités.

 

Merci pour tous vos messages, merci de pagayer à mes côtés dans cette aventure.


Voilà ce qu'écrit Tom, son interprétation des personnages…

Et la vôtre?

 

"Claris nous donne envie de bouger, Jad de méditer, Blaise de comprendre, Ugh d’être plein d’assurance, Chandra de prendre la vie comme elle vient, Maya d’écrire, Merlin d’être innocent, Ellel de voyager, Deli de cuisiner, Flèche de se battre, L’Engrillagée d’être simple…"

 

beijos !

P.A.

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article