Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 23:39

 

 

Ok, Lena a tout à fait raison: cela fait vraiment trop longtemps que je n'écris pas sur ce blog qui est le mien, le seul et l'unique d'ailleurs.

J'ai un tas de raisons mais pas d'excuse, je vous propose donc de passer  à autre chose.

 

L'important c'est que je me trouve devant l'océan. Je l'entends depuis le premier étage de la maison bleue d'où je vous écris, son grondement berce les nuits de travail, indifférent aux premiers feux d'artifice du 14 juillet.

Même si le soleil n'est pas tous les jours au rendez-vous, Bandha, encore et toujours m'apporte l'allégresse, l'ouverture des sens et une sorte de paix que je ne trouve que près de la mer.

 

Je ne suis pas en vacances —il n'y aura pas de vacances tant que le livre ne sera pas terminé—, je suis venue ici pour retrouver Les Eveilleurs que j'avais quittés en allant au beau Salon de Saint Malo qui, cette année encore, a rempli ses promesses de rencontres.

 

Je retrouve donc mes personnages et leur histoire et, comme chaque fois que je m'éloigne un peu, je me demande pourquoi diable suis-je allée m'embarquer dans un projet aussi long et complexe. J'ai commencé à penser aux Eveilleurs en 2000, à l'écrire en 2006. Cinq ans, donc, que je vis en leur compagnie, que j'égrène les mots et pêche les idées pour les raconter. Il faut prendre ce temps en compte quand vous vous dites que je ne vais pas assez vite, le long temps de la conception, de la création et du travail. J'ai ainsi, de temps en temps, un petit moment de flottement face à ce qui reste à accomplir puisque ce récit, vous le savez, est loin d'être terminé.

 

Cet état d'esprit ne dure généralement pas plus de 24h. Le temps que je reprenne pied dans la vingtaine de dossiers de notes et recherches, les trois cents pages de plan, les tableaux. Je suis vite à nouveau happée par ce livre, ces livres, ces personnages, cette histoire, et le travail s'impose comme une évidence.

 

Je viens ainsi de passer deux jours en compagnie d'Ellel et depuis hier, je suis avec Claris qui me mène droit au Nomadstère qui va être le gros morceau de ce troisième volume. Je me régale avec les recherches pour le Nomadstère, replongeant dans mes lectures de fac d'histoire, Duby, Le Goff, Delumeau, des historiens fabuleux et de belles plumes. Bonheur… Voilà une des raisons qui me pousse à poursuivre ce projet: je parle et j'étudie des choses que j'aime, qui m'ont toujours intéressées: le temps, la mémoire, l'imaginaire, l'évolution des mentalités, les sentiments, les émotions, les gens…

 

On reproche à mes personnages, de temps à autre, d'être pleins de bons sentiments, à mon intrigue de manquer de noirceur. C'est vrai, ceux qui cherchent la noirceur ne doivent pas lire Les Eveilleurs. Il y a des écrivains qui font ça très bien. Moi, je ne sais pas, et puis ce n'est pas mon truc. Quant aux bons sentiments, j'y repensais en lisant une interview de René Barjavel à qui on reprochait parfois d'être trop optimiste (et pourquoi pas? il y a tant de pessimistes), d'écrire des histoires qui finissent bien (ce qui n'est pas toujours vrai) et de camper des héros trop amoureux (ce qui est complètement idiot):

 

"En réalité, j'essaie de sauver mes héros parce que je les aime, ils me font plaisir et puis ils représentent pour moi l'homme. J'aime l'homme aussi et je voudrais bien qu'il se sauve : je n'en suis pas certain. Il y a une chose qui me fait penser que tout de même il se sauvera, c'est que je crois qu'il est chargé d'une mission. [...] Je crois que nous nous transmettons un message. Lequel ? Vers où ? Ça, nous ne le savons pas. Mais il y a là une finalité. »

 

Voilà. Moi aussi j'aime mes personnages et je voudrais bien que l'homme se sauve. Et je crois dur comme fer qu'il y a une finalité à être vivant… Pff, encore un bon sentiment !

 

Alors, soyez en vie !

P.A.

 

PS Ah, un mot quand même du potager. Il a été attaqué par des bêtes blanches, minuscules et redoutables qui sautent quand on les touche. J'ai oublié leur nom. Trix? Non, ça c'est les méchantes fées des Winx (heu, c'est les vacances scolaires, on est à fond dans les Winx…). Enfin, un nom barbare dans ce genre. J'ai ceuilli tout ce que j'ai pu et j'ai traité. Puis je suis partie depuis une semaine… On verra l'état du portager au retour, après 12 jours d'absence. Sinon, les tomates cerises étaient merveilleuses, le salades croquantes et les concombres sont la grande réussite de l'année. J'ai raté les épinards et les radis (je sais, pourtant les radis c'est fastoche). Les courgettes n'étaient pas mal non plus. Je dois oublier des trucs mais j'ai hâte de me remettre au travail.

 

Alors, je vous dis à bientôt, ne me maudissez pas de ne pas écrire ici plus souvent et de ne pas répondre plus vite à vos commentaires. Le temps est un mystère, il ne faut pas le presser…

 

je vous embrasse

P.A.

 


 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article

commentaires

Amélie 17/10/2011 17:37


Bonjours Pauline!!Cela fait longtemps que l'on ne vous à pas lu!? Seriez-vous en pleine écriture des évelleurs? Je voudrai juste savoir quand pensez-vous sortir LE 3EME tome tant attendu?? Ce n'est
pas pour vous pressez mais je l'attend avec tant d'impatiente!!
A Bientot sur votre blog j'espère
Amélie


Pauline Alphen 04/11/2011 22:06



Bonjour Amélie,


Ben non, quand tu as écrit cela ne faisait pas si longtemps… Mais maintenant oui, par contre !


C'est parce que ue travaille justement au tome 3 tant attendu ! Pff, beaucoup de boulot… Mais j'ai écrit les deux tiers et ce sera un gros bouquin…


Dès que j'en sais plus sur les dates, je vous le ferai savoir, mais ce sera en 2012.


A bientôt


P.A.



Alizée Million 03/09/2011 19:09


Bonjour Pauline,
je connais les 'Éveilleurs depuis longtemps maintenant, mais je vis à plein temps avec eux depuis maintenant plus d'une décale. Du haut de mes treize lunées -plus ou moins, j'espère que vous ne
m'en voudrait pas si je suis si imprécise- je dois faire un carnet sur notre voyage en Italie qui a eu lieu en juin. J'ai décidé d'écrire entièrement une aventure de Sherlock Holmes et de Watson -à
propos, je suis chagrinée de voir que personne, même si il travail sur le sujet (comme votre ami Cyril, sur le haut de page) ne pense pas à citer Docteur Watson, alors qu'il est aussi important que
Holmes-, et c'est très long! Depuis je suis en âge d'écrire, j'ai toujours un carnet dans ma poche et un livre à la main, à tel point que même mes amies me trouve étrange. Oui, peut-être, mais
c'est ce que j'aime. Forcement, Ellel, Maya et Claris, sont évidemment mes personnages favoris, mais je m'égare, je ne suis pas venus pour parler de mes préférences. Je disait donc que je vivais
depuis une décale avec vos personnages -avec vous en quelque sorte-. J'ai tellement eu du mal à pondre ses malheureuse trente pages, que je me suis ramenais aux bases :les livres. Je me suis posté
devant ma bibliothèque, totalement indécise. Quel Roman prendre ? Quel moyen sera le meilleur pour m'enfuir, voyager et même m'égarer -car c'est aussi de cela qu'est fait un voyage-? J'ai pris mon
carnet, et j'écris écrit ce que à quoi je pensais. Des mots -juste des mots dirait mon père- mais non, pour moi, ces 'juste des mots' signifié ce que je pensais. C'était important. J'ai relus mon
texte, plusieurs fois, à voix haute, en prenant différents tons, d'indécise à enthousiasme. Eh puis je me suis dit : Qui pourrait bien écrire un truc pareil ? Le mot est venus de lui même : une
future apprentie Nomade de l'écriture, Claris de Salicande. J'ai attrapé vos deux romans d'un geste précis, le Tome 1 à gauche, le Tome 2 à droite, et je me suis plongé dans vos romans comme dans
la lecture d'une longue lettre. A présent, j'ai lu environs 6 fois chaque Tome. Ca m'a fait du bien. J'étais...avec eux. Je ne suis pas un personnage de roman et, si j'arrive à être eux quelques
temps, je ne suis pas une héroïne. Je n'aspire même pas à le devenir. Je voulais juste vous remerciez pour cette décale, ça n'aurait pas était facile sinon. Rien n'est facile de toute façon.
C'était juste...plus simple, mieux. Merci pour ça. A.


Pauline Alphen 04/09/2011 00:23



Bonjour Alizée !


Ton commentaire m'a fait énormément plaisir. Que tu aies eu ce contact profond avec les Eveilleurs. Qu'ils t'aient aidé à écrire.


Pourquoi dis-tu 30 "malheureuses" pages? Je ne crois pas que j'écrivais 30 pages à 13 ans. Certainement pas ! Tu sais, pendant des années et des années, je n'écrivais que de la poésie. J'ai écris
mon premier texte en prose (et encore, une prose particulière, sans ponctuation, dessinée sur la page) à 30 ans. Et avant de commencer à écrire les Eveilleurs, mon plus 'gros" livre avait 100
pages. Et puis, le propos n'est pas la quantité de pages, n'est-ce pas? Ce qui importe, c'est que tu parviennes à dire ce que tu as à dire, l'émotion que tu veux exprimer. Pour cela, il faut
travailler le texte. Et, tu as raison, ce n'est pas facile. Certains passages coulent de source, d'autres sont rétifs. L'écriture est un travail de longue haleine, il faut du temps…


Sers-toi des Eveilleurs et de tous les livres que tu aimes pour t'aider dans ce parcours. Les livres alimentent les livres. Les livres donnent envie d'écrire. Ils murmurent entre eux, tu le sais
n'est-ce pas?


Quant à Watson, je suis tout à fait d'accord avec toi. Les personnages dits "secondaires" sont essentiels, et pas seulement pour mettre en valeur les personnages dits "principaux". Pour moi, Ugh,
Blaise, Maya, Ellel, Merlin ne sont absolument pas moins importants que Claris et Jad. Holmes sans Watson ne serait pas Holmes…


Merci d'être venue sur ce blog, Alizée, j'espère t'y revoir bientôt et bonne chance pour ton carnet de voyage !


P.A.



bootsi 27/08/2011 10:55


bonjour
c est la premiere fois que je vien sur votre site mais j ai adoré vos romans.a propos,pour quand est prévu la sortie du tome 3?
bootsi


Pauline Alphen 03/09/2011 22:09



Bonjour et bienvenue !


Je ne sais pas encore quand sortira le livre. Je vais à Paris discuter avec mon éditrice, on va parler de ça. Ce ne sera pas en 2011, je crains… C'est un gros morceau ce volume 3. Je donne des
nouvelles dès que la date est précisée, d'accrod?


Ne te décourage pas d'attendre !


P.A.



princesse camcam 24/08/2011 16:56


Bonjour,
est ce vous qui avez écrit Gabriel et Gabriel? Le livre dont je viens de faire la couverture??
si oui, cette histoire est vraiment géniale, j'ai été ravie de faire la couv.


Pauline Alphen 03/09/2011 22:04



Bonjour !


Oui, c'est moi !


C'est gentil de venir me faire signe!


Ça me fait penser qu'il faut que je parle sur ce blog de "Gabriel et Gabriel". C'est un texte qui me tient particulièrement à cœur. Je suis heureuse que tu aies travaillé sur un texte que tu
aimes. C'est mieux pour tout le monde: toi, moi et le texte !


A bientôt?


P.A.



Alice 21/08/2011 12:15


Oui, les vacances se passent bien.
Oui, j'ai écrit. Des choses qui demandent à être retravaillées mais j'ai écrit.


Pauline Alphen 03/09/2011 22:01



Bravo !


Ce genre de "choses" demandent TOUJOURS à être retravaillées. Mais tu le sais aussi bien que moi.


Courage…


P.A.