Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 22:36

 

 

Lectrices, Lecteurs, amies, amis !

 

Une vraie lectrice m'a demandé si je publierais les Carnets de Sierra du Tome quatre des Eveilleurs, "Le passage".

Alors, voilà, et après j'écris un vrai article, promis juré !

 

Prenez soin de vous !

P.A.

 

-----------------------------

 

 

Enfermés dans leur tour,
les Nomades ont oublié que l’essence même de la joie d’apprendre
est la découverte et le partage.
Ils apprennent mais ne partagent plus.
Comme ils ne partagent plus, ils ne découvrent plus,
ils ressassent.
Les meilleurs professeurs
ne sont pas toujours ceux qui savent le plus
mais ceux qui aiment partager.
Les meilleurs amants aussi…


Carnets de Sierra, extraits,
in Archives apocryphes
de la Guilde des Nomades de l’Écriture.

 

 

*

 

Ne dit-on pas jouer d’un instrument,
jouer une pièce de théâtre, un opéra?
Écrire c’est jouer de la plume,
jouer des idées, des émotions, des mondes imaginaires.

Comme l’enfant, le comédien, le musicien, l’écrivain joue.
Il joue à entrer et à sortir de mondes multiples,
il joue avec les mots,
il joue à être d’autres personnages, à vivre d’autres vies,
il joue avec ses émotions, ses tripes, ses peurs,
Il joue avec le temps et contre lui,
il joue serré, il joue gros, il joue avec le feu,
Il joue un tour, il en joue deux,
il joue sur tous les tableaux,
Il joue les amants, les durs, les incompris, les victimes, les héros
Et ce n’est jamais joué d’avance.

À la question:
Que faites-vous? Quel est votre métier?
Le Nomade de l’Écriture devrait être fier de répondre:

«Moi, monsieur, je joue !»

 
Carnets de Sierra, extraits,
in Archives apocryphes
de la Guilde des Nomades de l’Écriture.


 

 

*

 

Les Nomades exaltent de la foi d’écrire.
Mais la foi n’est rien sans la joie.
La joie. Pas la souffrance.
La joie, ce n’est pas celle d’y arriver, du travail accompli.
C’est dans la quête que la joie est éprouvée.
C’est pendant le travail, pendant l’écriture, pendant le voyage, que l’on éprouve sa foi. Sa joie.
La joie est fondamentale.
Les Nomades l’ont oublié.
Ils ne voyagent plus.

On veut nous faire croire que la joie du travail ne surgit qu’après l’effort.
C’est faux.
Dans l’écriture comme dans le voyage, la joie naît du parcours, du travail lui-même.
Une fois la tache accomplie, il ne reste qu’à recommencer car aucun texte n’est jamais abouti.
Qu’on se le dise ! Il s’agit d’une quête sans fin.


Carnets de Sierra, extraits,
in Archives apocryphes
de la Guilde des Nomades de l’Écriture

Partager cet article

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article

commentaires

Pierre...Feuille...Ciseau ! 09/10/2013 19:02

Me revoilà ! Encore, et pour dire une simple et toute petite chose ...
Qu'est ce que j'ai hââââââte !!!
J'ai hâte de tenir le tome 4 entre mes mains, de sentir le papier crisser sous mes doigts, de sentir l'encre, de lire vos mots, les relire, les re-relire, et puis le tendre à mes amies en disant
"Tu vas voir il est troooooooop bien !!!" (oui je mets toujours plein de voyelles dans les mots ^^)
Alors, je crois que je ne vais pas attendre mon anniversaire pour lire le tome 4, ces extraits m'ayant encore plus mis l'eau à la bouche :)
Au prochain message, au prochain commentaire ...
A l'écriture et aux feuilles qui tombent des arbres
A bientôt

Pauline Alphen 27/10/2013 00:45



Chère.... Pierre...Feuille...Ciseau (ah, ces pseudos !)


Ça y eeeeeest !


Tu l'as? Il crisse? Il murmure? Tu l'écoutes? Vous échangez des pensées, des émotions dans le secret des nuits, la lumière du jour?


Racooooooonte !


P.A.



Aurore. 28/09/2013 19:47

Bonjour Pauline!
Une chose à dire: géniaaaal !!!
Ces extraits des Carnets de Sierra sont extras! (oui, il y a comme assonances et allitérations dans cette phrase, mais ce n'est pas vraiment volontaire...) Tout le passage sur le jeu est
extraordinaire! A chaque fois que je lis ces carnets, je me mets à sourire, toute seule, comme ça. C'est merveilleux. :D
Je pense à vous souvent, une partie de mon lycée est un vieux couvent, avec une cour encadrée de colonnes... Un peu comme un Nomadstère de toutes les disciplines!
Profitez du Temps Jaune qui persiste, puis des feuilles vieillissantes, des tapis de feu sur le sol, des éclat d'or qui tombent des branches; ce sont mes saisons préférées, le Temps Rouge, le Temps
Blanc, le Temps Vert, la nature qui s'assoupit, qui dort sous une couette blanche, qui se réveille! On pourrait dire qu'au Temps Jaune elle vit... Mais je préfère la douceur de ces entre-saisons
(comme s'il n'y en avait que deux), et le froid et la pluie, surtout la pluie. Des gouttes qui tombent du ciel, qui étoilent tout en plein jour, qui constellent les cheveux, qui purifient l'air, et
aussi... Qui fait rentrer tout le monde chez soi, et offre un monde un peu plus vide, un peu plus lent. C'est le seul point sur lequel je m'oppose farouchement à Claris! (:
J'ai lu dans l'articile précédent qu'il y aurait 7 tomes. Génial! Merci énormément! (espérons d'autres dédoublements, nous Lecteurs insatiables! :D)
Profitez du Temps Jaune qui reste encore un peu,
Cherchez la douceur de la pluie qui tombe et des feuilles qui passent, si vous avez envie...
Merci d'écrire toujours!
Que la plume vous soit légère et l'encre inépuisable!
Aurore.

Pauline Alphen 27/10/2013 00:39



Aurore !


Ah, si tu souris, Sierra sourit aussi... Oui, je sais, on dirait les paroles d'une chanson populaire...


Un lycée dans un couvent? Quelle chance ! Il y a un cloître?


J'aime que tu t'opposes à Claris, elle aimerait aussi car tu parles si joliment de la pluie et des saisons. Ce mois de novembre est extraordinairement doux dans le sud-ouest. Le rouge des tomates
ets toujours présent dans le portager et les feuilles n'ont pas encore jauni. J'avoue que j'en profite et m'y attarde car l'hiver me donne envie d'hiberner... Ce que je fais d'ailleurs ! L'hiver
est parfait pour l'écriture, à la lueur de la danse des Vifs du feu...


Oui, il devrait y avoir 7 tomes. Enfin, nous verrons... Pour l'instant, je replonge dans le 5ème, LE NOMADSTERE, avec bonheur...


Que le Temps Rouge soit flamboyant et tes études passionnantes !


A bientôt j'espère, Aurore


P.A.



Camille 18/09/2013 16:37

Bonjour Pauline,
J'ai vraiment trop hâte de lire la suite de l'histoire, ça va être long jusqu'au 23 Octobre !!!
Je voudrais juste savoir si vous allez venir au festival du livre de la jeunesse a Rouen où je vous rencontrais il y a deux ans. j'aimerais beaucoup vous revoir (et aussi avoir un nouvel
autographe!!!) ;)
Vraiment hâte de tenir le Tome 4 entre mes mains!!! :D

A Bientôt je l'espère

Pauline Alphen 27/10/2013 00:28



Hey Camille,


Tu vois? Le 23 est non seulement déjà arivé mais dépassé !!


Je suis désolée mais je ne serai pas à Rouen mais à Montreuil, glups...


Mais on va bien arriver à se revoir, un jour, Camille. Il faut !


Tu repasses sur le blog après ta lecture du tome IV? Oui?


A bientôt


P.A.



Emily 18/09/2013 05:41

Pauline!!! Deixa eu contar meu relato de emoção hoje... Estava eu na livraria, na maior inocência procurando livros interessantes, quando vi uma capa com desenhos muito semelhantes a algum livro
que eu ja tinha lido... E vi seu nome.
Tava ali, a continuação que me fez ficar curiosa por um ano e pouco. Emocionei, ri, fiquei feliz da vida e comprei... Não tive tempo pra ler mais do que as primeiras paginas, mas espero que seja
tão apaixonante como o primeiro. A felicidade que eu senti quando vi seu livro ali naquela estante não tem preço.
Pauline, hoje você me fez feliz que nem uma criança quando recebe doce, e obrigada por isso.

Pauline Alphen 27/10/2013 00:22



Emily !


Que prazer te ler ! Adorei o seu relato ! Eu acho que conheço essa felicidade porque a sinto quando descubro um novo  livro de um autor amado. Mas puxa, fico emocionada em imaginar que a
tenha provocado !


Obrigada por esse presente e, por favor, me escreva quando tiver lido, tá?


Fique bem


P.A.


 



Valériane C. 14/09/2013 11:53

Merci pour les infos je vais aller faire un tour sur le forum ! =)