Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 22:59


Bonjour !


Je reviens de quatre jours à Bordeaux, où je suis allée sur l'invitation de l'Escale du livre.

J'y ai signé des livres et rencontré des classes.

C'est de ça dont j'ai envie de vous parler aujourd'hui: des lecteurs.

 


Imaginez…

On passe des heures, des mois, des années à concevoir des personnages, peaufiner un univers, échafauder une intrigue, écrire des milliers de mots, les effacer pour en écrire d'autres, en perdre le sommeil, en rêver la nuit, avoir des doutes, reprendre confiance, s'envoler, patauger…


Le livre paraît et, grâce à la magie des Temps d'Avant, on peut établir un contact avec les lecteurs, un contact virtuel mais tellement précieux.


Et puis, un jour, au détour d'un salon, une toute jeune fille, habillée en vert avec une robe des Temps d'Après affirme : "Je suis Chandra" et tout devient clair, s'emboîte, se justifie. Soudain, tout devient PALPABLE.


A Bordeaux, j'ai entendu mon texte récité, chuchoté, exclamé, chanté. J'ai entendu, joué au violoncelle par une autre très jeune fille, "la chanson de Sierra" qu'une prof de musique généreuse et inspirée a composée. A Bordeaux, j'ai vu de mes yeux vu les Abdiquants danser la Macarena ! Si, c'est vrai, juré, craché !


A Bordeaux,  j'ai vu des dizaines d'yeux, garçons et filles, briller d'intelligence, de curiosité, d'humour, d'intérêt.

 

Alors j'ai vraiment envie de les, et de vous remercier, vous lecteurs qui à partir de mon voyage m'offrez les vôtres. Et de dire comme Sierra:



"Lorsque le Nomade de l´Écriture a fini d’écrire le livre,
 son voyage est terminé.
Commence alors le voyage du Lecteur.
Le Nomade met fin à son périple pour que le Lecteur commence le sien.
C’est un don que les Lecteurs lui rendent au centuple, puisqu’en retour chaque Lecteur lui offre son voyage personnel."


"Le Lecteur avale le livre, l’intériorise, le transforme, le digère, le fait sien.
Le Vrai Lecteur est un cannibale!"

 

A bientôt !

Pauline Alphen

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article

commentaires

Perrine 27/07/2010 15:07


Bonjour Pauline !
J'aime beaucoup le carnet de Sierra car ils evoque des chose poétiques et tellement vrai que parfois, cela me donne la chair de poule !
Ce que je prefere comme passage (et je le connais par coeur) c'est celui là :
L'une des illusions du nomade de l'ecriture est de penser qu'il connais tout de son oeuvre. Ce qu'il ecrit, pourquoi il l'ecrit.
Il ne sait rien.
Le lecteur sait.
Les personnages savent.

J'aime beaucoup se que vous faites, et je reve, qu'un jour, je devienne une ecrivain.
En attendant, j'essai de me construire une façon d'ecrire. Ce qui est plutot dur. Si vous avez des conseils, j'ai besoin de base, j'ai du mal a commencer...

Ce que vous faite et genial !


Pauline Alphen 28/07/2010 00:35



Oui, les écrits de Sierra... Tu sais comment je les ai écrits? Je m'étais couchée plutôt en colère parce que l'on me disait que les lecteurs ne comprendraient pas un certain nombre de choses des
Eveilleurs 1. Et moi, j'avais l'impression que l'on sous-estimait les lecteurs. Alors, à 3h du matin, plim!, je me suis réveillée, j'ai attrapé le carnet qui dort au bord de mon lit et j'ai écrit
les extraits des Carnets de Sierra, tout d'une traite. Après, j'ai pu me rendormir…


Ce que je dis à travers Sierra est vraiment ce que je sens, ce que je sais, de mon processus de travail.


Ravie que cela te donne la chair de poule !


C'est ça, Perrine: se construire une façon d'écrire. C'est ce que font les écrivains. Cela prend du temps et beaucoup de travail. Tu vas découvrir tes forces et tes faiblesses, ton rythme, tes
besoins, ce qui te nourrit, ce qui t'aide… Je crois qu'il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon de commencer. Le désir d'écrire est une bonne base, la meilleure. Un poème, un texte court ou
long, ce que tu auras envie d'écrire. Commence par une phrase ou une image, une question ou un dialogue. Ce qui vient. Et ensuite, il faut travailler…


Je ne t'ai sûrement pas beaucoup aidée. C'est difficile de donner des conseils par écrit sur un processus qui est, finalement, si personnel. C'est pour ça que j'ai envie, un jour, de faire un
atelier d'écriture…


En attendant, pose toutes les questions que tu veux, j'essaierai d'y répondre au mieux.


A bientôt et courage !


P.A.



Karina 18/06/2010 19:19


Bonjour Pauline desole si je fait des fautes je suis a lecole (lecole en anglais0jai finis tout mes traveux donc je suis a lordi et la ben ses un clavioer en anglais donc je fait plein de faute :/
oui bon ben ses domage quer je sois pas en france je tAaurais imediatement demander dfe4 signer mon livre domage mais bon avertis moi quand tu iras a quebec je suius sur que je trouverais du
temps.a plus tard Karina


Nina 11/05/2010 18:27


Je vois que vous aimez le contact avec vos lecteurs, ça fait vraiment plaisir à voir! ^^


Matthieu 23/04/2010 19:50


Chère Pauline,
Pour répondre à vos questions, je relie beaucoup les livres mais que ceux que j'aime.

J'ai découvert votre livre dans une librairie.
Sa couverture m'avait attiré, j'avais lu le résumé et hop, je l'ai acheté.


Pauline Alphen 24/04/2010 00:53



Bonjour Matthieu,


Tu sais, Borges, le vrai, l'écrivain argentin qui était un érudit et qui —comme le personnage— est devenu aveugle, disait que finalement de toute son immense bibliothèque, il ne relisait (ou
donnait à lire) que 5 ou 10 livres, je ne sais plus exactement. Comme si avec le temps, n'était resté pour lui que l'essentiel…


Bonne nuit !


P.A.



Matthieu 15/04/2010 11:03


Chère Pauline,
Je suis entrain de relire votre livre (pour la cinquième fois).
C'est de l'art.
Continuez à écrire la suite (mais ne vous épuisez pas, on veut une belle et grande série d'éveilleurs.) J'espère que l'on aura plus de précisions sur la catastrophe des Temps d'avant.

A l'attention de Léna: bonne chance pour ton récit et ne te décourage pas, tu arrivera à le finir.


Pauline Alphen 18/04/2010 23:55



Bonjour Matthieu,


Cela me touche beaucoup que tu relises "Les Eveilleurs". Cinq fois !


Je pratique moi même beaucoup ce sport: relire les livres que j'aime, j'y découvre toujours de nouvelles choses qui m'avaient échappées. Le fais-tu souvent?


Dis-moi, comment es-tu tombé sur mon livre?


Oui, vous entendrez reparler des Temps d'Avant dans le deuxième volume, même si ce n'est pas encore le moment pour moi de raconter en détails cette sombre époque. Vous accompagnerez surtout les
nouvelles aventures et mésaventures de Claris et Jad dans des lieux… disons, étranges… Sans oublier Ugh, Blaise, Maya, le Gris, Athéna… Et vous apprendrez ce qui s'est passé dans la salle
d'études…


Et maintenant, je n'en dis pas plus et m'en vais travailler !


A bientôt !


P.A.