Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 22:39

 

 

J'ai de la saudade, comme on dit chez moi.

Vous me manquez.

Ça me manque de vous écrire et que vous m'écriviez.


Alors pourquoi n'écris-je pas? (beuh, trop bizarre "n'écris-je") me direz-vous?

 

Eh bien, d'abord parce que les Eveilleurs 3 m'ont laissée sur les genoux, à bout, out, kaput, HS. Seize mois travail de sizyf ininterrompu, à monter et descendre les pierres de la montagne.

Je n'avais plus l'ombre d'une inspiration, d'une aspiration, d'une respiration.

Rien, nada, que dalle.

Ça m'a fichu la trouille: et si je n'avais plus envie d'écrire jamais? Argghhh… Cauchemar.

Mais non, j'étais juste complètement épuisée. En vrac, avec double tendinite aux poignets, l'épaule gauche bloquée, l'œil torve, hagarde.

Donc, j'ai dormi, j'ai lu des tas de romans, j'ai fait toutes les paperasses administratives dont 6 passeports, j'ai amené la voiture chez le mécanicien et les enfants chez le coiffeur, j'ai acheté des casseroles, sorti le livre de recettes végétariennes, recommencé le yoga et surtout surtout je fréquente assidûment la kiné qui essaye de me réparer moi. Petit à petit, je redeviens à peu près humaine.

 

Ensuite, j'ai reçu le texte préparé et les avis éclairés des éditrices. Et là, je clos les derniers détails en attendant les épreuves qui seront la dernière des dernières lignes droites, le moment où il faut lâcher le bébé en espérant qu'il tiendra sur ses jambes et saura faire face aux épreuves (ha!) de la vie…

 

En conclusion, tout indique que nous parviendrons à tenir les délais de fin juin. Mais quand même, hein, attendons d'être sûrs avant de nous réjouir (vous, enfin je l'espère) er de trembler (moi). Dès que la date sera fixée, je vous l'annoncerai et publierai des extraits en exclu.

 

Voilà, chères et chers…

 

Prenez soin de vous et  le temps de vivre surtout !

 

P.A.

 

Prochains rendez-vous. 

 

26 avril. Avis aux Montpellierains ! Rendez-vous le jeudi 26 avril à la Médiathèque centrale d’agglomération Emile Zola à partir de 17h45 pour une rencontre avec Pauline Alphen, Timothée de Fombelle, Hélène Montardre, Maud Lethielleux et Anne-Laure Bondoux!

 

28-29 avril. Salon du Livre de Metz.

 

12-13 mai. Foire du Livre de Saint Louis.


Partager cet article

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article

commentaires

Mypianocanta 04/05/2012 18:23

Bonsoir,
j'aime beaucoup cette vision de la lecture et à mon niveau le pari est totalement réussi.
Merci pour cette réponse qui moi aussi me fait chaud au cœur.

Au fait je m'appelle Myriam mais sur la blogo tout le monde m'appelle My.
A très vite pour le tome 3

Pauline Alphen 15/05/2012 22:52



Oh, j'attends tes commentaires avec impatoence !





P.



Mypianocanta 02/05/2012 11:38

J'ai dévoré en quelques jours les 2 premiers tomes des Eveilleurs.
Je me suis précipitée ici pour en savoir plus sur le 3e.
Et je voulais vous dire Bravo et Merci pour cette magnifique saga touchante et forte.

Je vous laisse le lien des quelques mots que j'ai pu mettre sur mes émotions lors de cette lecture. Vous pouvez en faire tout ce que vous voudrez.
(http://terraromantica.canalblog.com/archives/2012/05/02/24098919.html)
A bientôt pour la suite :)

Pauline Alphen 02/05/2012 22:37



Bonjour (je ne sais pas ton prénom!),


Merci à toi de m'avoir laissé ce mesage.


J'ai lu ton article qui m'a beaucoup touchée. Vraiment.


Les Eveilleurs est une proposition de lecture un peu différente, je crois. J'ai fait le pari que les lecteurs pouvaient lire une histoire qui se déroulerait sur plusieurs tomes sans que l'on ait
de la trépidation, des morsures, des batailles ou du suspense à chaque chapitre. Quitte à me voir reprocher le manque d'"action" et la lenteur. J'ai fait le pari que que les lecteurs sauraient
découvrir une trame au fil des pages sans qu'il faille leur donner toutes les clefs d'avance. L'action, pour moi, c'est le tissage des fils de l'histoire, c'est ce qui se passe entre les
personnages et EN les personnages. Et l'intelligence du texte est celle du lecteur qui accepte d'embarquer dans la lecture comme dans un voyage non-organisé, sans savoir exactement où il va
dormir, ce qu'il va manger, en se laissant la liberté de rencontres qui, peut-être, changeront sa vie. Quant à la lenteur, je la revendique. Je revendique une lecture où l'on se pose, où l'on
respire, où l'imaginaire et les émotions se déploient sans hâte.


Je crois profondément à tout cela. Ce qui ne m'empêche pas de douter. Je doute à la fin de chaque livre de la pertinence de cette proposition. Je la remets en question. Je me demande si le livre
trouvera ses lecteurs. Si les lecteurs ouvriront le livre, s'ils poursuivront le voyage. Si cette rencontre se fera.


Ton article me dit que je n'avais peut-être pas tort de faire ce pari. Il me fait chau au cœur et je t'en remercie !


P.A.


 



Liliba 25/04/2012 08:57

Heureuse de savoir que le "bébé" est bientôt prêt... J'attends avec impatience ce petit troisième !

Pauline Alphen 02/05/2012 21:52



Il est prêt, archi prêt et tout près maintenant…



Iana 23/04/2012 23:57

Bonjour Pauline...
Ravie de voir que les délais seront (peut-être) tenus...
Comme pourmoi c'est le début des vacances, je me suis fait un après-midi les éveilleurs... Résultat des courses: claquée... Et je suis encore repartie à la pêche aux carnets de Sierra et aux
moments drôles, émouvants, poétiques du deuxième.
J'ai aussi écrit, du drôle et du moins drôle. Et j'ai décidé de venir faire un tour sur le blog (Honte à moi j'avais raté deux articles). Toujours aussi impatiente de lire les Eveilleurs et bon
courage encore et encore, comme je l'ai dit la dernière fois c'est la fin le plus fatigant.
Je ne t'ai pas dis la raison pour laquelle je lis les livres aussi vite: pour moi c'est un havre de paix, la cachette secrète où l'on se rend chaque fois lorsque l'on est enfant. Les livres, j'ai
une relation particulière avec eux. Ce sont mesgrands frères, qui me racontent des histoires pour m'endormir, qui me consolent,me fon oublier mes problèmes.
Encore une dernière fois avant de lâcher mon clavier: Félicitations et Bon Courage

Natacha.


PS: comme j'ai découvert qu'une autre Natacha hantait ce blog je posterais maintenant comme Iana

Pauline Alphen 02/05/2012 21:41



Bonjour Natacha/Lana,


Délais tenus !


Ah, toi aussi tu relis ! C'est tellement bien de savoir cela !


Oui, les livres sont des refuges qui murmurent pour nous la nuit et le jour, nous consolent de tout et nous accompagnent… Oui !


A très bientôt j'espère


P.A.



Mylana 21/04/2012 18:15

Bonjour Pauline !

L'autre jour, l'envie m'a prise de relire les deux premiers tomes des Éveilleurs. J'ai fini le premier aujourd'hui. La course de Claris, la douleur de Jad, les retrouvailles d'Eben et Sierra, le
rire de Bahir, l'absence de Maya et Ellel, Jwel qui défend son fils, le combat de tous... J'ai beau connaître l'histoire, la fin me chamboule à chaque fois, je ressors K.O de toute cette vitesse,
cette densité, ce condensé d'émotions. Merci encore pour ce merveilleux roman que j'ai l'impression de toujours redécouvrir. Je me retrouve dans Claris, je m'attache encore plus à Jad, je suis
fascinée par la famille Borges, si parfait à mes yeux. A chaque fois, c'est la même chose et je ne m'en lasse jamais.

Votre "vrai presque" fait chaud au coeur et j'espère que vous allez réussir à tenir les délais pour publier le tome 3 fin juin. Ca me ferait un très joli cadeau d'anniversaire, à moi qui suis née
le 23 :)

J'aurais vraiment aimé venir vous voir à Monpellier, j'ai vraiment bavé en regardant le programme, ça me faisait énormément envie seulement c'est trop loin pour moi, qui habite à Dijon. Tant pis
pour moi, ça sera pour une prochaine fois.

En tout cas, reposez-vous bien !

Mylana, qui attend patiemment et avec confiance l'arrivée de votre "bébé"

Pauline Alphen 02/05/2012 21:26



Bonjour Mylana !


Ah que c'est bon quand vous me dites que vous RELISEZ les Eveilleurs. Borges (le "vrai", Jorge Luis Borges, l'écrivain argentin disait qu'il avait lu tous les livres de son infinie bibliothèque
pour, finalement, en garder dix qu'il relisait et relisait.


Je n'ai pas la prétention de me trouver parmi les dix livres que tu garderais , mais pratiquant moi-même la
relecture avec ferveur, je sais qu'en reprenant un livre on y trouve des choses passées inaperçues à la première lecture, toujours empreinte de la question "que va t-il se passer?". Une fois que
l'on sait ce qui va se passer, on eut goûter l'écriture, les images, les sons, la trame, on peut flaner dans le texte…


Merci beaucoup, Mylana, de me détailler comme tu le fais ce que tu ressens avec chacun des personnages. C'est un cadeau précieux. Ta patience et la confiance me touchent. Et TANT MIEUX si
"L'Alliance" sort pour ton anniversaire !


A bientôt !


P.A.