Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 18:15
Bonsoir !

Ah! Merci pour vos commentaires généreux !
Telle Julie Powell (Julie&Julia) quand elle a reçu son premier message, je rigolais toute seule…

Des lectrices fidèles ! Cela m'a fait tellement chaud au cœur que je me suis enfermée toute la journée dans la cabane et que cela a porté ses fruits !
Les lecteurs sont un formidable moteur, le saviez vous?

Depuis des semaines, je rampe avec Claris dans sa grotte, je m'écorche aux aspérités du texte et j'ai l'âme endolorie de doutes… Hier encore, je me disais que le volume 2 des Eveilleurs ressemblait à un chantier: beaucoup de trous et de bosses, des retards, du matériel en vrac et aucune visibilité du résultat final. Mais tel un sizyf obstiné, j'ai aligné un mot après l'autre, comme Pénélope j'ai fait et défait l'ouvrage et, inspiré par votre présence, je crois que je vois le bout du tunnel ! Enfin, de ce bout de tunnel-là…

Hmm… Exercice délicat, parler du travail d'écriture sans trop en dévoiler…
Ce livre s'écrit différemment du premier. Je n'ai jamais privilégié la chronologie et la linéarité mais cette fois, c'est encore différent.
Les personnages sont séparés au début du volume 2 —je peux dire ça, non?— et ils vont évoluer, disons, dans des lieux différents. Je rédige donc les textes les concernant séparément pour ensuite les assembler, les agencer, et enfin les tricoter ensemble. Et le tricot l'architexture comme dit joliment mon éditrice, c'est comme voyager dans un labyrinthe !Le tout sans perdre de vue l'ensemble…

Ça, c'est la théorie ! Parce que, dans la pratique, certains morceaux s'agitent inopinément, prennent une ampleur insoupçonnée, embarquent l'auteur dans des traversées inattendues. Et là où ça se corse c'est que, justement, ces embardées, ces surprises sont souvent les vrais sources de bonnes idées, de rebondissements. C'est ainsi qu'un jour, alors que ce n'était absolument pas prévu, débarqua sous ma plume —ou sur mon clavier plutôt— la famille Borges au complet ! Le père, la mère et les trois filles ! Ils sont arrivés, avec leurs noms, leurs personnalités… Avant que j'aie le temps de me demander ce qu'ils faisaient là, ils s'étaient déjà installés dans l'histoire…

Je vous souhaite une belle soirée !
Pauline 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article

commentaires

Michèle 21/11/2013 11:38

Bonjour Pauline,
Je découvre votre blog...il y a tant de beaux textes à y lire, tant de beaux partages, tant de belles idées qui foisonnent...par où vais-je commencer ?
Je vous envoie un amical petit signe de la grise région parisienne.
Michèle

Pauline Alphen 12/12/2013 23:43



Bonjour Michèle,


Avez-vous commencé?


Je susi ravie que vous trouviez qu'il y a beaucoup de choses à lire, moi qui suis une si piètre bloggeuse !


A bientôt j'espère et bonnes fêtes à vous


P.A.



Clémence 08/12/2011 21:42

Bonjour!
Je suis clémence et j'ai 13 ans. J'aimerais vous dire que j'adore vos livres, votre imagination, vptre façon d'imaginer de décrire, de réfléchir, et je voudrais vous faire part que ce ressens par
rapport au livre "les éveilleurs".
Après avoir lu les 2 tomes, j'ai eu l'impression d'être moins bête, de mieux penser, de réfléchir d'avantage, et d'avancer plus vite par rapport aux autres, ... je veux dire... je me pose la
question comment réfléchissent les gens, savoir ce qui se passe dans leur tête, et aussi .. comme si ils étaient inconscients.
Trèves de discussions, je voulais savoir ton avis et si (après tous se que tu nous a préciser) le tome trois sortirait .. en printemps ? ou plus tôt ? :)
Une grande admiratrice qui t'écris ^^

Pauline Alphen 02/01/2012 00:33



Bonjour Clémence,


Bienvenue sur le blog !


Et pardon d'avoir tardée à te répondre.


Je sens ça aussi quand le lis des livres qui me marquent: comme si j'avais ouvert de nouvelles portes !


Le tome 3 devrait sortir plutôt en été.


J'espère que tu attendras…


A bientôt j'espère !


P.A.



Nina 12/05/2010 19:37


Je trouve magnifique que vous puisiez votre force et votre courage dans vos lecteurs! On continuera à vous soutenir au moin pour cette raison (moi en tout cas)!


Ambre 12/03/2010 21:52


Les Borges ont été une magnifique partie de l'histoire. La complicité des deux familles est très agréable à lire... Et, je sais que je ne vous connais pas assez pour juger, mais j'ai l'impression
que Maya vous ressemble. Ce n'est qu'une impression. ^^'


Pauline Alphen 12/03/2010 22:40


Ouh ! C'est un honneur de ressembler à Maya !
Les Borges n'étaient pas prévus dans l'histoire. Ils sont arrivés tout à coup, Bahir, Maya et les trois filles, vlan ! au détour d'une page avec leurs noms, leurs histoires… Impossible de les
déloger. Tu les retrouveras dans le volume 2…
à bientôt
P.


SV 08/02/2010 23:15


Bonsoir Pauline,
décidément, je n'arrive pas à terminer mon voyage à Salicande... non pas parce que je ne PEUX pas, plutôt parce que je ne le VEUX pas ! Je le déguste religieusement comme un bon chocolat, ou plutôt
(comme tu me l'as suggéré) comme un exquis chococaf ! Tes mots m'emmènent à réfléchir à ma propre vie, à sa douceur, à ses surprises, à ses chaos (parfois) à ses rebondissements (toujours). Chaque
mot compte, chaque phrase me propose une pause pour réfléchir à ma propre expérience, pause que je ne m'octroyais guère avant cette lecture. Un régal !!! Voilà pourquoi je ne le finirai pas ce soir
!
Bonne nuit !
SV
PS : pour ta voiture, je connais un bon garagiste (pas loin de ton village !)


Pauline Alphen 12/02/2010 23:02


Bonsoir SV,

Pardon d'avoir tardé à répondre.
Je me demande si tu as fini le livre…

Je suis BIEN contente que tu le lises sans hâte. Pour une fois, faire quelque chose sans hâte ! Oui, vraiment contente que tu prennes le temps de te balader avec Blaise, de cuisiner avec Chandra,
de rêver avec Jad, de bouillonner avec Claris. Un livre comme un compagnon de vie sur un petit bout de route… Si c'est de cela que tu parles, tu me fais un magnifique cadeau… Parce que je l'ai
écrit comme ça, en le dégustant, en réfléchissant, en pesant chaque mot… Alors, MERCI !
biz
P.