Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 23:17

 

Merci à toutes et tous pour vos témoignages d'amitié suite à l'annonce du Prix Imaginales des Collégiens.

Hasard, synchronicité? La semaine a été particulièrement fructueuse.

Je vous raconte…

 

Je crois vous avoir dit quelque part que j'avais PLEIN de bonnes idées sous la douche.

L'eau, le bruit de l'eau, l'odeur du savon —que je ramène du Brésil et qui me fait penser à mon pays—, l'eau reçue sur la tête, dégoulinant par la nuque puis tout le corps… Comme si l'imaginaire se fluidifiait et… coulait de source !

Le fait est que j'ai TOUJOURS de bonnes idées sous la douche !

Maligne, j'y emmène un carnet dans lequel je note les idées avant qu'elles ne disparaissent dans la tuyauterie.

 

Les idées sous la douche ont leurs particularités: généreuses, foisonnantes, prolixes même, mais rapides, impatientes, insaisissables. Et surtout, une fois l'eau éteinte, la douche finie, ces idées-là refusent de remonter à la surface consciente du cerveau. Elles sont définitivement liées à l'élément liquide, c'est comme ça —non, non, ça ne marche pas avec le whiskey!—

 

Le carnet me permet d'en sauver quelques unes mais ce n'est pas très pratique: arrêter l'eau, s'essuyer la main, choper le carnet, noter en évitant de mouiller le papier, les idées ont le temps de se faire la malle…

 

Alors, j'ai découvert… le dictaphone ! J'ai échangé mon portable paléolithique qui n'envoyait même pas de SMS contre un portable efficace et, parmi de multiples gadgets, il y a un dictaphone ! Génial le dictaphone sous la douche ! Le pied ! Beaucoup plus rapide ! Même en écrivant vite, la vitesse de la pensée est plus proche de celle de la parole que l'écriture. En flux tendu, en disant les idées au fur et à mesure où elles viennent, la pêche est meilleure !

 

Non, non, je ne deviens pas maboule ni complètement accro (quoique…) je viens juste de découvrir une vieille machine que beaucoup d'écrivains ont pratiquée avant moi: le dictaphone ! Je sais, je suis un peu lente, parfois, avec les machines…


Bref, vendredi matin, j'ai pris 26 minutes de notes sous la douche !

Bien sûr, j'arrête l'eau, ce qui fait de mes douches quotidiennes un loooong événement un peu en pointillés, un peu schizo et extrêmement réjouissant !

 

Si vous saviez, les idées que j'ai eues pendant ces 26 minutes de notes!
Des choses se sont vraiment mises en place. Des choses des Temps d'Avant, des choses pour après, pour les prochains livres, même pour le dernier livre de la saga ! Des détails mais aussi des lignes importantes de l'intrigue générale, l'intrigue de toute l'histoire. Clac, clac ! Comme quand on joue à la réussite sur le téléphone —décidément— et que, lorsque tout est en place et que ça va marcher, il propose "automatique" et que l'on voit les cartes se déplacer et s'emboiter à toute vitesse.
Et puis un nouveau personnage a surgi avec quelques trucs bien DINGUES qui heureusement ne viendront que dans le tome 3 ou après, ce qui me laisse le temps de réfléchir à ce que je vais en faire.


Ce qui est passionnant dans le processus d'écriture des Eveilleurs, c'est comment certaines chose ne se révèlent vraiment qu'à la fin, quand le récit arrive à un certain dénouement —il faut que je m'en souvienne la prochaine fois que j'angoisserai parce que ça n'avance pas—.

 

Ça ne sert vraiment à rien de presser les choses, de poser des délais forcés, il faut le temps du récit et de la création. Il faut le temps de la maturation des personnages, il faut le temps des personnages tout court. Il faut le temps du doute, celui du sommeil. Il faut le temps des rêves. Il faut  ces heures innombrables devant l'ordi, à chercher, réfléchir, raturer, barrer, réécrire, froisser, jeter, vider la corbeille… Il faut les labyrinthes des dictionnaires, le crissement de la plume, le tap tap des touches, il faut le chat qui vient faire la sieste, l'écureuil qui traverse le jardin, il faut les variations Goldberg qui jouent en boucle, le bruit de la pluie et le soleil… Il faut tout ça pour que, soudain, sous la douceur des gouttes, clac clac ! les idées se mettent en "automatique" et le puzzle révèle son dessin. Son dessein…

 

Je venais de passer deux jours à ramer en ayant l'impression de tourner en rond.

Et soudain, en 26 mn: clac clac !!!

Evidemment, avec de nouvelles idées, il y a aussi de nouvelles questions, de nouveaux doutes, de nouvelles interrogations !

 

Je vous laisse méditer tout ça et m'en vais sur les routes des Salons du Livre jusqu'à la fin du mois.

Ceux qui habitent près de St Malo ou Épinal, venez me voir !

 

Prenez soin de vous et écrivez-moi !

Pauline Alphen

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article

commentaires

Caroline 30/07/2010 11:06


Ah d'accord je serai patiente alors pour les photos ;). Merci beaucoup de m'avoir répondu ^^. J'ai vraiment hâte de lire le tome 2 des éveilleurs... Encore merci et à bientôt!
Bisous
Caroline


Pauline Alphen 09/08/2010 22:36



Coucou Caroline,


Merci pour ta patience, je ne suis pas encore au top question technique!


Mais je vais mettre mon fils sur le coup, il va sûrement faire ça plus vite que moi!


Le tome 2 avance AVANCE ! Bientôt des nouvelles sur ce blog.


A bientôt !


P.A.



Romane 28/07/2010 13:18


Ca veut dire que le monstre ambulant en est page 46... :) Et maintenant 72 patate :)
Bisous


Pauline Alphen 29/07/2010 22:37



HA ha ! Alors c'est vrai que tu sais llre !


biz


P.A.



Romane 22/07/2010 21:54


Pauline,
J'espere que tu vas bien...Je suis au cours Florent et je penses a toi... a toutes les choses que tu m'as encouragée a faire:)
Je t'aime
Romane
p-s: Je suis pas 46... ;)


Pauline Alphen 28/07/2010 01:09



Salut ma Romane !


Heureuse de te lire ici !


Même si tu sûrement pas encore lu mon livre, espèce de monstre ambulant !


J'espère que tu vas me raconter le cours Florent de vive voix un de ces jours.


Merci pour ton message mais que veut dire: "je ne suis pas 46"????


biz


P.



Julidé 25/06/2010 17:03


Pauline? Etes vous la? S fait longtemps qu'on ne vous litplus...Normal! Votre livre est plus important que nous...Je comprends (^^)
J'espere que vous allez bien car j'ai une spuerbe nouvelles!
Ma fiction est sans faute maintenant car c'est ma prof de francaiss qui la corrige (et je la remercie!)
Merci pour votre soutien!!

Hate de lire la suite...
J.


julidé (euh encore moi) 13/06/2010 08:30


Bonjours Pauline,
Merci pour avoir répondu! Vous savez coi? J'ai enfin fini mes 4 tomes! Mon profsseur de francais s'est proposé pour les lire et il y a deja bacoup de mes amis qui veulent la suite! Je suis super
contente!
J'espere que vous aussi vous emmerai et je pense donc vous les dedier: Sur le blog sera ecrit en beau rouge "Merci à l'auteuse (pardon auteur) des eveilleurs pour m'avoir conseiller!"

A bientot et rester comme ça/Prenez soin de vous!

Julidé.

Ps: Je vous donne mon adresse si vous voulez me contacter plus simplement...