Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 09:30

Bonjour,

Pas de givre ce matin, mais le vent souffle qui en rafales glacées…

Ça tombe bien, le vent est dans Les Eveilleurs aussi,  ce qui n'arrange pas les affaires de Blaise, bloqué à deux pas du le Col du Marché…
Il est bien embêté, le Mandarin, il doit se rendre à Vieil Ambre voir Maya mais il n'est pas sûr qu'elle s'y trouvera encore. Comment le pourrait-il? Pas de téléphone, de texto, aucun moyen de communication à distance. Ce jour-là, en crapahutant sur le dos rêche du sizyf, il se dit que tout cela était quand même bien pratique !

Hier, ma voiture m'a lâchée en produisant force gargouillis et fumée, dans une imitation ridicule de dragon. Finie, plus de bagnole.
Ensuite, l'écran que je convoite depuis des mois —enfin un grand écran pour travailler!— ne fonctionne pas ! Et le téléphone du grand magasin qui l'a vendu  bien sûr ne répond pas. Comme j'habite un village sans transport en commun, tel le Mandarin, je me retrouve enfermée chez moi sans pouvoir communiquer. L'écriture est parfois prémonitoire…

Ce qui m'amène à réfléchir encore à notre incroyable dépendance des machines. Chaque fois que je fais marcher une voiture, un téléphone, un ordinateur, un aspirateur, une chaine stéréo, une télé, je pense à cette dépendance. Et chaque fois qu'une de ces machines tombe en panne, contrariant ma journée, au point de me rendre insupportable —si, si, mes enfants me l'ont dit—, je mesure l'impact que ces appareils ont sur notre vie.

Un critique m'a demandé si j'étais "contre la science"… Pour moi, cela n'a pas de sens. Ni contre la science ni contre la technologie. J'écris avec un ordinateur, je suis accro aux mails et peut-être en passe de devenir accro au blog ! Seulement, je veux réfléchir à ce que cela propose, à ce que cela impose… Je ne veux pas devenir insupportable parce que ma voiture se prend pour un dragon !

Une des propositions de Les Eveilleurs
est celle-ci: que se passerait-il si nous ne disposions plus de la technologie et la science qui sont partie inhérente de notre vie? Comment ce serait sans voiture (argh), sans téléphone, sans internet. De tout ce que nous possédons, de tout ce qui nous semble indispensable, de quoi avons-nous vraiment besoin? Tout ce qui nous permet d'aller plus vite, de vivre plus vite, est-ce toujours au service d'une meilleure qualité de vie?

Et le temps? Le temps que nous avons fragmenté, torturé, tordu dans tous les sens pour y faire tenir chaque fois plus de… quoi? D'accord, je parlerai du temps une autre fois…

A 14 ans, j'ai découvert un auteur fabuleux René Barjavel. Je ne sais pas pourquoi on ne parle plus de Barjavel. Peut-être parce qu'on n'a pas encore redécouvert le "merveilleux".

D'accord, je parlerai une autre fois de mon allergie aux cases: fantasy, fantastique, SF…—.

Tous les livres de Barjavel ont définitivement marqué mon imagination. Je repense souvent à l'un d'eux, "Ravage", en écrivant
  Les Eveilleurs..  L'auteur parle exactement de ça: la fin d'un monde due à une monstrueuse panne d'électricité. Je n'ai pas relu le livre depuis mais j'ai le souvenir que, sur ce coup là, Barjavel était bien plus pessimiste que moi !

Parce que la roue tourne, nous sommes capables d'émerveillement et de conscience. Nous pouvons prendre du recul,
EVEILLER nos consciences et notre sensibilité à ce qui nous entoure. Il y a un tas de façons de le faire. Chacun peut trouver la sienne. La mienne est d'écrire et ce blog est pour la partager avec vous.
P.A.










Partager cet article

Repost 0
Published by Pauline Alphen
commenter cet article

commentaires

Nina 12/05/2010 18:56


hum... serait ce par hasard ces petites vacances qui vous auraient inspirez pour écrire le passage où les jumeaux vont passer quelques jour dans une grange ? (surement ça y ressemble en tout cas)


Pauline Alphen 13/05/2010 00:02







Nina 11/05/2010 19:30


Il est sur que votre livre nous amène à nous poser toutes ces questions qui finallement reste sans réponses (en tout cas dans mon cas), on ne s'imagine meme plus la vie sans la télévision , la
voiture, internet etc, les gens ne vivent plus sans!
Mais c'est aussi pour ça je pense que j'ai beaucoup aimer votre livre, je me suis souvent imaginé que la socièté finirait par faire progresser la technologie beaucoup trop loin et qu'après ça on
finirait par regresser et retourner dans une sorte de moyen age du futur! ^^


Pauline Alphen 11/05/2010 22:48






C'est vrai, nous ne vivons plus sans. Moi non plus!


 


Mais, une fois par an, je vais passer une semaine ou deux dans une grange dans les Pyrénées. Il n'y a pas d'électricité, les portables ne passent pas, on se lave
dans le ruisseau —enfin, les courageux dont je ne fais pas partie!—, on est couchés à 22h et on lit à la lueur des frontales!


 


Pour arriver à la grange, il faut monter, monter, marcher, marcher, et porter tout ce dont a besoin sur le dos, alors on emmène que l'essentiel. La grange est très
peu aménagée, des tables, des bancs en bois dégrossi, une cheminée. Pas de chambres, juste un dortoir avec des matelas et des couvertures. Rien de ce qui fait le confort auquel nous sommes
habitués, aucun superflu.


Comme c’est les vacances, rien à faire de la journée sinon se balader, ramasser du bois, cuisiner, lire, faire des parties interminables de UNO et admirer le
somptueux paysage.


 


La première fois que j'y suis allée, j'avais presque l'impression d'être sur une autre planète. Pourtant, je n’étais qu’à 300m de dénivelé de la civilisation. J'ai
été frappée de voir qu'il suffisait de ne plus avoir d’électricité ni aucune machine à portée de main pour que tout change, pour que le temps passe différemment. Pas grand chose, vraiment, et
tout est différent.


 


J’avais envie de parler de ça : peut-être pouvons-nous juste nous arrêter, stopper les machines un moment, et observer ce qui se passe en nous et entre nous.
La question étant: que faisons-nous vraiment de notre temps? Et: que voulons-nous en faire?


 


J'espère que tu as tort et que nous saurons ne pas pousser la technologie à outrance et que nous ne régresserons pas. Bon, on pourrait aussi d'interroger sur ce que
"régresser" veut dire ! :-))


A bientôt, Nina !


P.A.



noémie 16/02/2010 19:26


coucou Pauline!

Je suis de retour chez moi en normandie cela fait un bien fou! et en plus il fait chaud tu y crois? ;)Il faut dire que je passe de l'est à l'ouest...bref.

Désolée de ne pas t'avoir répondu plus tôt concernant mes lectures.
En ce moment je lis des épreuves que Hachette m'a envoyé (frisson et le baiser de l'ange) sinon je doit t'avouer que je n'ai pas un style de prédilection je papillone au fil des rayons du libraires
en éspérant tomber sur le livre! En fait je fait à l'instinct certes je regarde d'abord les rayons nouveautés puis ensuite les auteurs que j'aime bien et enfin je flâne dans les rayons et je lit
les titres souvent la tête à 90° d'ailleurs ^^ et si le titreme fait tilt je regarde la couverture et le lit la quatrième.C'est à partir d là que tout commence...Pour certains livres j'étais
tellement emballée par le peu que j'avais lu que je le sert contre mon coeur et que je re,tre chez rapidos pour pouvoir commencer à le lire! comme avec à la croisée des monde le livre qui à
boulversé ma passion de la lecture ou plutôt qui à tout enclenché!

Sinon pour Charles Morgan ,je cherchais des citations lecture et je suis tombée sur la sienne qui reflète exactement ce que je ressent! Du coup je pense que je vais le lire en plus si tu me le
conseille!Par contre comme tu dit on trouve peu de ces livres en France!

Oops on appelle pour dîner, je te souhaite une agréable soirée;
Biz

Noémie


Pauline Alphen 19/02/2010 22:46


Salut Noémie !

Contente d'avoir de tes nouvelles!
Ici, il ne fait pas chaud mais il ne neige plus. Un peu berk, quoi…

Je trouve ça plutôt bien de ne pas se cantonner à un style et de tout essayer.
"A la croisée des mondes" est un livre magnifique, à mon sens plus complexe que Harry Potter, plus noir aussi. Tiens, je crois que je vais le relire.

Charles Morgan est un grand monsieur de la littérature angalise. "Sparkenbroke" (même titre en français) est une des plus belles histoires d'amour et d'écriture que je connaisse.
Il est indisponible en poche, je crois. Sinon d'occas, tu le trouves.
J'aimerais bien savoir ce que tu en penses, si tu le lis.

à bientôt !
P.A.




Karina 15/02/2010 05:10


Je sais qu'il y a des tas et des tas de livres merveilleux a lire même des milier!!!!!!!!!S a serais super cool que vous venier au Canada surtout en Alberta mais si vous venez avertiser moi 5x car
je veux être sûre de ne PAS vous MANQUER !!!!Merci pouur l'info sur la blibliotheque. byebye


biz Karina


Pauline Alphen 17/02/2010 21:19


Je t'avertirai, promis.
En attendant, surtout, remets-toi à lire !
à bientôt
P.A.


Karina 12/02/2010 19:13


J'ai trop hâte de lire le tome 2!!!!!A chaque fois que je vais sur le blog sa me donne de plus en plus hâte de le lire ce fameux livre que tous attende avec impatience je sais même pu quoi lire ses
grave moi qui passe mes journée a lire!!!Maintenant je passe a peut -près 2fois par jours sur le blog(j'aimerais telement le voir sortir (ici en Alberta) cette hiver :(mais bon je pense que tu a
beaucoup de travail de plus dêtre mère:)En tout cas ta fille doit être fiere d' avoir une mère comme toi:)



p.s Comment tu fais pour faire des bohnomne sourire?

Karina


Pauline Alphen 15/02/2010 01:24


Non non, Karina, il y a un tas de livres merveilleux à lire ! Tu n'as certainement pas besoin de moi pour les trouver mais  si ça peut aider jette un œil sur la page du blog qui s'appelle "La
bibliothèque de Salicande".
Et qui sait, j'irais peut-être au Canada, un jour !
biz
P.